Petits coins de paradis

Évidemment, Internet regorge de sites permettant de découvrir des livres, et in fine de les acheter. Pages et comptes spécialisés sur les réseaux sociaux constituent en outre l’une de mes principales sources d’inspiration : je lis les avis, je parcoure les pages quand c’est possible, je note sur une liste à la Prévert les futurs (?) achats.

Mais rien ne remplace le contact avec l’ouvrage en tant que tel. Sauf valeur sûre ou déjà connue, impossible pour moi d’acheter un livre sans l’avoir eu entre les mains au préalable. Et c’est bien pour cela que les librairies représentent pour moi un mélange de paradis et d’enfer, car il est toujours dur de résister à l’envie d’en ressortir avec un petit nouveau.

Heureusement, les bibliothèques permettent de satisfaire ces désirs de nouveautés à moindre coût et il est toujours amusant et réjouissant de voir Clément y évoluer.

Vous l’aurez sans doute deviné en lisant ces lignes, je compte bien vous faire découvrir mes adresses préférées !

Lien vers page bibliothèques

Lien vers page librairies

%d blogueurs aiment cette page :