Archibald, mon amour !

C’est en devenant maman que je suis devenue une inconditionnelle d’Instagram. J’y ai un rythme de publication bien plus élevé que sur Facebook où je ne poste que de manière plutôt sporadique. J’aime bien montrer la trombine de Clément – et maintenant de Mathilde, les activités que l’on fait ensemble, les derniers habits et livres achetés, et j’aime échanger avec d’autres mamans. J’aimerais dire avec d’autres papas, mais allez savoir pourquoi, ils sont relativement absents de ce réseau social, ou en tout cas de mon cercle à moi.

Et c’est grâce à Instagram et à plusieurs mamans qui aiment comme moi les beaux livres et les jolies histoires, que nous avons découvert Archibald, petit garçon imaginé par Pauline Martin et Astrid Desbordes, qui évolue dans un univers bienveillant et poétique. C’est bien simple, Mon amour, premier « tome » de la série, est l’une de mes plus belles découvertes « littéraires » de ces dernières années ! Un coup de cœur partagé avec Clément qui a adoré ce livre dès qu’il l’a eu entre les mains.

Mon amour d'Astrid Desbordes et Pauline Martin
Le livre chouchou, c’est lui !

Évidemment, comme pour tout, son intérêt évolue par phase, mais il nous est arrivé de lire Mon amour plusieurs fois par jour pendant de nombreuses semaines et aujourd’hui, Clément le connaît presque par cœur. Il y a près d’un an, alors qu’il ne parlait pas encore très bien, il suffisait de lui donner le début des phrases pour qu’il les termine, preuve de son coup de foudre pour Archibald et sa famille. Ça lui est un petit peu passé, mais nul doute qu’il y reviendra. En tout cas, moi, de temps en temps, je m’offre le petit plaisir de le relire dans mon coin !

Depuis deux ans, trois autres histoires sont sorties : Un amour de petite sœur, Ce que papa m’a dit et Au lit. Si les deux premiers figurent en bonne place dans la bibliothèque familiale, j’ai fait l’impasse sur le dernier pour des questions pédagogiques. Mais j’ai hâte de voir ce que l’avenir réserve à Archibald !

Mais au fait, de quoi parlent ces livres ?

Mon amourPage intérieure de Mon amour d'Astrid Desbordes et Pauline Martin

L’histoire ? Au moment de se coucher, Archibald demande à sa maman si elle l’aimera toute sa vie. Une grande question qui amène une multitude de réponses de la part de sa maman qui oui, aimera toujours son petit garçon.

Mon avis ? Un véritable bijou de bienveillance et d’amour. L’un des rares livres pour enfant qui m’a fait verser une larmichette directement à la librairie. C’est beau, c’est poétique et tellement facile à comprendre et à partager. Et ce n’est pas niais pour autant.

Pour qui ? Nous avons commencé à le lire à Clément vers un an 1/2, mais je pense que la compréhension fine des jeux de mots et du sens des mots vient plus vers 3 ans. Mais parler d’amour à ses enfants n’attend pas, donc c’est un peu quand vous voulez finalement.

Mon amour / Astrid Desbordes, Pauline Martin / 40 pages / Albin Michel Jeunesse / Parution avril 2015 / 9,90 €

Un amour de petite sœurUn amour de petite soeur d'Astrid Desbordes et Pauline MartinPage intérieure de Un amour de petite soeur d'Astrid Desbordes et Pauline Martin

L’histoire ? Les parents d’Archibald lui annoncent qu’il va avoir une petite sœur. Grand chamboulement en perspective. Mais finalement, une petite sœur, ça ressemble à quoi ?

Mon avis ? Dans la continuité de Mon amour, Astrid Desbordes et Pauline Martin abordent l’arrivée d’un bébé de manière tendre et juste. On demeure dans un univers empreint de bienveillance et de poésie, c’est tout doux, tout beau, tout mignon.

Pour qui ? Si Clément a été content de retrouver Archibald, je pense qu’il n’a pas vraiment compris l’histoire. D’ailleurs pour le moment, il ne nous demande pas de le relire. Mais c’est peut-être aussi parce que cela parle d’une petite sœur ! À lire que l’on ait une sœur ou pas !

Un amour de petite sœur / Astrid Desbordes, Pauline Martin / 32 pages / Albin Michel Jeunesse / Parution mars 2016 / 9,90 €

Ce que papa m’a ditCe que papa m'a dit d'Astrid Desbordes et Pauline MartinPage intérieure de Ce que papa m'a dit d'Astrid Desbordes et Pauline Martin

L’histoire ? Tandis qu’Archibald et son papa se promènent, Archibald se demande s’il parviendra un jour à aller aussi loin que les hirondelles qui vont à l’autre bout de la terre. L’occasion pour son papa de lui donner confiance en lui et de le rassurer sur l’avenir.

Mon avis ? Un équivalent de Mon amour mais avec le papa dans le rôle principal. Les échanges sont plus fins et plus compliqués à comprendre, mais cela n’a pas empêché Clément de le lire et le relire encore et encore.

Pour qui ? Pour des enfants dès deux-trois ans, à lire avec papa… ou maman, ou qui vous voulez !

Ce que papa m’a dit / Astrid Desbordes, Pauline Martin / 40 pages / Albin Michel Jeunesse / Parution août 2016 / 9,90 €

Au lit

Au lit !

L’histoire ? Archibald a du mal à s’endormir et papa et maman font des pieds et des mains pour parvenir à le coucher. Rien n’y fait, Archibald est tout réveillé !

Mon avis ? Une situation que tous les parents connaissent, traitée avec humour et bienveillance, mais qui ne correspond pas du tout à ce que nous avons mis en place pour Clément. Donc pour éviter le problème pédagogique, je ne l’ai finalement pas pris. Et pourtant, j’ai presque sauté de joie en le voyant en librairie !

Pour qui ? Pour les fans d’Archibald, pour ceux qui ont du mal à s’endormir, mais qui sont assez grands pour comprendre le second degré !

Au lit / Astrid Desbordes, Pauline Martin / 48 pages / Albin Michel Jeunesse / Parution mars 2017 / 9,90 €

Continuant sur leur lancée, Astrid Desbordes et Pauline Martin ont fait paraître début avril une nouvelle série, « Max et Lapin », composée pour le moment de deux titres : Les grands coureurs vont sur le pot et La tarte à la colère. Ils sont commandés, je vous en parle très vite !

3 Comments

Add yours →

  1. En devenant maman on voit le monde autrement, et en devenant  » grand maman et bien, c’est pareil..et on découvre aussi plein de nouveaux livres; bref la vie est une perpétuelle découverte.

    J'aime

  2. Dans le genre « qui fait verser une petite larme tellement le texte est puissant » il y a « Un beau jour » malheureusement plus édité (je l’ai trouvé à la médiathèque d’illkirch ou trop cher d’occasion). Pour les anglophones, il est encore édité en anglais sous le titre Someday. Un vrai bijou !

    J'aime

Un commentaire ? Papotons un petit peu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s